Événements

Discussion avec le co-initiateur du FUTUR ARMENIEN Noubar Afeyan et les étudiants de l’YSMU

Discussion avec le co-initiateur du FUTUR ARMENIEN Noubar Afeyan et les étudiants de l’YSMU
  • Date et l'heure de la discussion

    11 juin 2021

Panélistes

  • Noubar Afeyan

    FUTUR ARMÉNIEN Co-Initiateur, Co-fondateur de l'Initiative Humanitaire Aurora

Modérateur

  • Varduhi Petrosyan

    PhD, MS Dean, Turpanjian School of Public Health Université américaine d'Arménie

Noubar Afeyan, co-initiateur de Le FUTUR ARMÉNIEN discute de la vision de regarder vers l’avenir et de travailler sur l’avenir pour que le présent devienne meilleur. La diaspora a un énorme potentiel qui n’est pas utilisé au mieux, et beaucoup d’efforts devraient être consacrés à cela.

Résumé: par N. Afeyan

  • En tant qu’Arméniens, nous sommes définis par notre passé. Les Arméniens sont répartis dans le monde entier et la diaspora a un rôle important à jouer dans le façonnement de l’avenir de l’arménité. Nous devrions mieux utiliser la diaspora comme notre avantage concurrentiel.
  • Malgré les nombreuses difficultés auxquelles l’Arménie est actuellement confrontée, nous avons toujours une patrie libre et indépendante. La clé de notre succès réside dans l’unification de nos forces – pourquoi vous impliquer ? Si ce n’est pas vous, alors qui ?Les difficultés de 2020 n’étaient pas prévisibles. Cela nous fait réaliser qu’il n’y a pas un, mais de nombreux futurs possibles, et nous devons être prêts pour chacun d’eux. Par conséquent, les situations qui sont hors de notre contrôle doivent être contrecarrées par la stratégie.Le monde de l’innovation et de l’entrepreneuriat consiste à anticiper l’avenir et à le concrétiser. À moins que nous soyons clairvoyants et que nous regardions au-delà des difficultés présentes, nous ne verrons pas l’avenir et ses possibilités.
  • Ce n’est que par la participation et l’engagement populaires que l’initiative sera couronnée de succès. Les gens s’intéressent, puis ils attirent et amènent plus de gens. Ces 15 objectifs sont largement discutés parmi les groupes de personnes et de nombreux autres sous-objectifs vitaux en découlent.
  • La pensée collective est la plus grande idée derrière cette initiative. Nous devons devenir un pour comprendre ce que nous voulons pour l’Arménie. Si nous ne le faisons pas, il n’y aura pratiquement pas de nombreux types d’Arménie différents sans chemin ni objectif distincts.
  • L’avenir de l’Arménie n’est pas une affaire de projets individuels où chacun réussit de son côté. La collectivité au sein de la diaspora doit être repensée. Et ce n’est pas un processus à sens unique – de la diaspora vers l’Arménie. Les deux côtés ont besoin l’un de l’autre. Ce devrait être un partenariat. La diaspora peut être forte avec des racines solides, une Arménie forte lorsque les objectifs des deux parties sont mutuellement bénéfiques.
  • Nous devons rendre l’éducation vitale et centrale à nouveau. La créativité doit être mise en avant et l’innovation doit devenir une stratégie nationale.
  • Une bonne gouvernance est essentielle et du travail doit être fait à cet égard. Nous devons exiger que la prise de décision soit basée sur des faits et une stratégie, pas simplement sur l’espoir et l’aspiration.
  • Le leadership est une chose pour laquelle toutes les organisations de jeunesse, ONG, etc. peuvent nous aider. S’impliquer dans la conduite de cet effort dans leurs cercles.
  • L’Arménie est instable et en constante agitation ces jours-ci alors que le pays se prépare aux élections. Quel que soit le dirigeant, nous l’inviterons à devenir responsable du processus. En fin de compte, de nombreuses personnes intelligentes et habiles sont engagées dans cette initiative. Les chefs de pays avisés chercheront à soutenir des idées importantes, plutôt que de trouver un soutien pour leurs propres idées.
  • Les dirigeants des universités arméniennes devraient également s’intéresser et s’impliquer dans cette initiative. Les nouvelles idées font souvent peur aux dirigeants, non seulement en Arménie mais dans le monde entier. Même si les idées populaires prennent du temps, elles sont entendues et suivies. Plus les gens se joignent à cette initiative, plus le mot à dire est important, plus il sera difficile de ne pas écouter et suivre.La tâche que nous pouvons tous accomplir lorsque nous nous impliquons est de rassembler des faits et des données, de trouver les
  • faiblesses des arguments, de rassembler plus de personnes autour de cette idée et de promouvoir les solutions possibles. Lorsque les faits et les arguments sont transformés en stratégies et politiques, l’idée devient intéressante et attrayante pour tous.
  • L’épidémiologie et la vaccinologie deviendront très probablement les principales professions médicales. Cela ne vient pas remettre en cause les autres spécialités et domaines. Néanmoins, les années et les difficultés que nous vivons viennent prouver que la sécurité sanitaire doit prévaloir sur la simple médecine. Car la sécurité sanitaire ne consiste pas à attendre l’apparition d’une maladie pour essayer de la soigner. Cela signifie essayer de protéger la santé contre les menaces, de les prévenir, de les retarder.
  • Être résistant à l’innovation est à la fois normal et anormal, cela dépend. La réponse pour devenir moins résistante passe par l’éducation, le respect des professionnels et du travail qu’ils font. L’hésitation vient soit de la confusion, soit de l’ignorance. Il est normal d’hésiter dans la qualité de quelque chose au début, mais quand cela continue, cela signifie que la personne était ignorante de voir à travers la solution, de lire, d’analyser.
  • Il a toujours été difficile d’attirer des investissements en Arménie, avant comme après la guerre d’Artsakh. Mais lorsque nous commençons à travailler sur les 15 objectifs et que nous élaborons des stratégies fonctionnelles autour d’eux, lorsque certains des objectifs seront couverts, nous verrons naturellement les investissements augmenter. Lorsque ces objectifs seront transformés en stratégies nationales, nous verrons des changements se produire.
  • L’Arménie est le noyau de l’Initiative Futur Arménien, mais c’est un processus qui évolue naturellement, et nous savons que le noyau ne peut pas évoluer sans les mitochondries qu’est la Diaspora.
  • Ce format du FUTUR ARMÉNIEN est étrange, mais c’est ce que nous avons, et c’est ainsi que nous pouvons exprimer notre initiative. Tout le monde est encouragé à participer. Si nous travaillons sur le futur, le présent sera garanti.

Recommander des amis (jusqu'à 5)

+

    J'ai lu la politique de confidentialité et j'accepte que mes données personnelles soient traitées.